You are here: Home // Non classé // Les rapports n’ont jamais fait rouler les trains ! Les cheminots, oui !!!

Les rapports n’ont jamais fait rouler les trains ! Les cheminots, oui !!!

Sans vraiment surprendre, téléguidés par le gouvernement Macron, attaché à mener une politique anti-ferroviaire et ultra-libérale, les rapports DURON et SPINETTA présente des préconisations qui ne permettent pas de répondre aux besoins des usagers, préconisations à l’opposé d’un développement du Service Public ferroviaire de territoire défendu par la CGT.

 

AXES RAPPORT SPINETTA :

  • Fin de l’époque EPIC, CAP sur la Société Anonyme
  • Des lignes qui restent à quai : 9000 Kms de lignes à abattre
  • Filialisation de FRET SNCF
  • Mettre un terme au recrutement à Statut
  • Ouverture à la concurrence
  • Transfert obligatoire des cheminots si perte de trafic
  • Les usagers sont les sacrifiés du rapport
  • Suppression de la régulation tarifaire du billet de train pour les usagers

AXES RAPPORT DURON :

  • Contraction des investissements sur le rentable
  • Remise en cause des projets ferroviaires (Lyon/Turin, TGV…)
  • La contrainte financière comme leitmotiv.
  • Le report modal sur le rail déclaré prioritaire lors du Grenelle de l’environnement le grand oublié du rapport

Un autre projet de société avec la CGT, celui du service public

Au-delà de l’analyse détaillée des mauvaises préconisations de ces rapports, la CGT marque sa différence par des propositions pour un Service Public ferroviaire efficace et de nouveau intelligent :

  • Repartir d’un objectif de croissance de la part modal du rail : Dans la ligne des préconisations et objectifs du Grenelle de l’environnement, la CGT propose de soutenir le développement du ferroviaire considéré comme un mode de transport favorisant la transition écologique. En ce sens, un développement de l’offre et de l’intermodalité est à favoriser.

 

  • Développer les valeurs fortes et les ressources du Service Public : Rétablissons la vérité sur les comptes de la SNCF, le système ferroviaire est rentable, on s’aperçoit que les cheminots dégagent une plus-value importante. Les comptes sont amputés par la politique d’acquisition de filiales et d’une dette qui n’est pas celle des cheminots, elle résulte de choix politiques gouvernementaux.

 

VOULOIR SUPPRIMER LES PETITES LIGNES, C’EST AFFAIBLIR LES GRANDES

La CGT propose une reprise totale de la dette et sans contrepartie, l’affectation d’une partie de la TIPP et la renationalisation des autoroutes, afin de dégager de nouveaux moyens de financement pour régénérer le réseau ferroviaire, rétablir un aménagement du territoire cohérent, répondant aux attentes des usagers et des chargeurs FRET et rendre performant notre Service Public.

Pour se faire, il convient de garantir un haut niveau de qualification et de conditions de travail, qui garantit la sécurité du système ; le statut cheminot est le fruit de cette réflexion, il permet de garder les cheminots dans leurs métiers, métiers qui leur imposent des conditions de travail pénibles (365 jours/an, 24H sur 24.)

CHAQUE TRAVAILLEUR DOIT AVOIR UN STATUT DANS L’ENTREPRISE, QUI LUI GARANTIT LA PRISE EN COMPTE DE SA QUALIFICATION ET DE SON EXPERIENCE.

La CGT revendique de faite l’intégration au cadre permanent tous les contractuels (CDI, CDD) exerçant des métiers du dictionnaire des filières) qui le souhaitent, en prenant en compte l’ancienneté et le déroulement de carrière.

  • Réorganiser en interne la SNCF pour être de nouveau efficace et répondre aux besoins

 

  • Pour la CGT, le retour à une entreprise unique et intégrée sous une seule EPIC est essentiel :
  • Mutualisation des moyens humains et matériels dans une seule entreprise
  • Arrêt de la casse des effectifs, régularisation des contrats précaires qui ne peuvent se projeter dans l’entreprise et dans la vie.
  • Ré internalisation des activités perdues
  • Création de l’activité en territoire en déconcentrant les structures (directions, guichets, Unité de Production, ateliers…)
  • Démocratiser le fonctionnement de l’entreprise

 

  • Le Service Public étant un BIEN COMMUN, la CGT revendique le droit de :
  • Donner du pouvoir direct aux usagers et des droits d’intervention aux cheminots
  • Placer l’entreprise sous le contrôle de la représentation nationale

MANIFESTATION A PARIS A L’APPEL DE LA CGT CHEMINOTS Le 22 MARS 2018 à 13H DE REPUBLIQUE A NATION

  • A Lire :

20180307_Tract_usagers_manif_22032018

cheminots – le 22 mars 2018 manifestation nationale

20180301_com_unitaire_cheminots_dans_les_starting_blocks

2018 02 Spinetta Com CGT ch politique_antiferroviaire

Décryptage Vrai faux CGT hte loire

ENSEMBLE POUR LE FER

SNCF-Le Mythe du réformateur

comment closed

Copyright © 2009 La CGT du Rhône. All rights reserved.
Designed by Theme Junkie. Powered by WordPress.