You are here: Home // Non classé // L’Energie, notre bien commun.

L’Energie, notre bien commun.

L’État français doit garantir les conditions nécessaires à la sécurité de l’approvisionnement énergétique de ses citoyens et à leur bien-être effectif.

C’est-à-dire couvrir leurs besoins fondamentaux en énergie (éclairage, chauffage, cuisson, accès au froid, à l’éducation, à la mobilité). A contrario, la précarité désigne l’incapacité pour un nombre important de famille (entre 75 à 125 millions en Europe) de se chauffer convenablement pendant la période d’hiver.

Mais l’accès à l’énergie ne doit pas se limiter à la notion du chauffage.

L’accès à l’électricité est aujourd’hui devenu une nécessité. En effet l’accès à l’énergie ne se limite pas seulement au chauffage et à la période hivernale. S’il n’y avait pas l’électricité, il n’y aurait pas d’éclairage, pas de moyens de cuissons et de conservation des aliments avec rupture de la chaine du froid, pas d’accès à l’éducation, à la connaissance, à la santé, à internet, aux nouvelles techniques de communication, aux divertissements entrainant de sérieuses difficultés économiques pour le pays…

En général, le non accès à l’électricité entraînerait une amplification de l’exclusion sociale et donc d’une désocialisation. L’électricité répond donc à des besoins essentiels et vitaux.

Mettre fin à la précarité et à la pauvreté énergétique, c’est aussi aider les populations défavorisées à sortir de la ghettoïsation.

Aucune personne ne devrait être privée d’accès à l’électricité tout au long de l’année pour cause de pauvreté. La loi doit l’interdire et reconnaitre l’accès à l’électricité comme un droit fondamental.

 Il faut :

  • Inscrire dans une loi le droit à l’énergie, comme droit fondamental pour le développement humain,
  • Interdire la privation de l’accès à l’électricité toute l’année (pas de coupure pour précarité et pauvreté et pour tous les consommateurs en situation de vulnérabilité).
  • Fixer la TVA à 5,5% sur le kWh (produit de première nécessité) au lieu de 20% actuellement.
  • Maintenir des tarifs réglementés de vente et la péréquation tarifaire, garant de l’égalité de traitement.
  • Supprimer la taxe CSPE pour tous les usagers en précarité énergétique
  • Organiser un grand plan de rénovation de l’habitat les plus énergivores. Afin de protéger les locataires les plus défavorisés, définir «le critère de performance énergétique minimale à respecter» pour qu’un logement mis en location soit considéré comme décent.
  • Organiser la maitrise publique du secteur énergétique y compris pour les énergies renouvelables afin de veiller au respect de l’accord de Paris et de contenir la hausse des prix.
  • réaliser par un cabinet indépendant le bilan de 20 ans de libéralisation du marché de l’énergie.

Une pétition en ligne : Cliquez ici pour accéder à la pétition

Des publications :

Osez dire NON à ceux qui veulent EXPLOSER le service public de l’électricité et du gaz

reconnaitre un véritable droit à l’Energie

Alerte USAGERS

Alerte USAGERS 2

20180423_ VISUEL_Campagne_CCE_Energie

 

 

comment closed

Copyright © 2009 La CGT du Rhône. All rights reserved.
Designed by Theme Junkie. Powered by WordPress.