You are here: Home // Non classé // Fermeture de toutes les trésoreries du Rhône.

Fermeture de toutes les trésoreries du Rhône.

Toutes les trésoreries du départements vont fermer d’ici 2023 et de nombreux services seront fusionnés ou délocalisés ailleurs en France.

Le projet de loi de finances 2021 prévoit 1800 suppressions de postes pour la seule Direction Générale des Finances Publiques (DGFIP) sur un total de 2163 suppressions programmées pour le ministère des Finances. Cela représente l’essentiel des suppressions de postes de fonctionnaires prévues pour 2021.

La DGFIP paie encore un lourd tribut puisque ces suppressions s’ajoutent au quelques 30 000 déjà subies depuis 2008.

Pas étonnant dès lors que les files d’attente à nos guichets s’allongent. Les délais de traitement des questions des usagers explosent comme celui des demandes de dégrèvement.

Avec ces suppressions de postes, les restructurations signent le démantèlement de notre administration, la fin du réseau, un recul majeur du service public de pleine compétence dans les territoires. Au-delà des conséquences pour les fonctionnaires ce sont les usagers qui perdront au change. Le tout informatique devra résoudre tous les problèmes des contribuables … ou pas !

Avec une fiscalité souvent complexe rien ne vaut le contact humain. Mais telle n’est pas la conception de notre direction qui n’y voit qu’un coût.

Après avoir distribuer des milliards aux entreprises pour sauver l’économie au détriment souvent de la santé des travailleurs, le gouvernement entend réaliser des économies sur le dos des travailleurs, des fonctionnaires au cas présent. In fine cela participe de la destruction des services publics, la seule richesse de ceux qui n’en ont pas.

Évidemment se sont les plus fragiles qui subiront de plein fouet ce démantèlement. Ceux qui ne maitrisent pas le français ou qui n’ont pas d’accès internet seront les premiers frappés. L’éloignement des services obligera à prendre la voiture pour venir aux guichets pour ceux qui en ont une. Quant aux autres …

Ce n’est bien sûr pas le service public que porte la CGT.

De plus, alors que nous sommes en pleine pandémie, la direction refuse de prendre en compte l’opposition de nombreux élus locaux, des agents et de l’ensemble des organisations syndicales. Au contraire, elle choisit le passage en force. Elle maintient la convocation d’un CTL début décembre (comité technique local – instance de « dialogue social » dans lequel les représentants des personnels siègent mais où la direction ne fait que recueillir leur avis sans être obligée de le suivre).

Pour la CGT,  il y a là un flagrant déni de démocratie. Avec les personnels, en intersyndicale, nous ne baissons pas les bras et ferons tout pour mettre à bas ce funeste projet.

comment closed

Copyright © 2009 La CGT du Rhône. All rights reserved.
Designed by Theme Junkie. Powered by WordPress.